dimanche 24 novembre 2013

Si c’est gratuit, vous êtes le produit

::video YouTube id='8vLSf1i4E7A' width='853' height='480'::

Partage

mardi 15 décembre 2009

Internaute, lève toi!

La ligue odebi vous présente ses meilleures voeux pour l'année 2010. Et pour qu'elle soit encore meilleure, nous allons mettre un coup de balai dans le petit monde bien douillet des députés français.

Alors que les français se serrent la ceinture pour faire face à la crise, certains se gargarisent d'une lois qui criminalise les internautes. Nombreux sont les experts et les professionels qui ont démontrés l'inneficacité et surtout la dangerosité de cette loi (risque de condamnation d'innocents car il est impossible de sécuriser totalement un reseau Wi-fi notamment). Pourtant, écoutant la douce voix des lobbys de l'industrie culturelle, la plupart des députés de la majorité présidentielle ont votés pour la loi Hadopi.

Oubliant qu'ils sont les élus du peuple et non ceux d'un parti, ils ont bafoué leur mission de représentation au non d'une soi disant morale. Afin de prouver que la morale n'est pas du coté que l'on croit, la ligue odebi publiera une liste non exhaustive des condamnations judiciaires, abus et autres faits des députés ayant votés en faveur des lois hadopi.

Puisqu'ils ont voulus enterrer les principes fondateurs de notre république sous le velours du parlement, nous devons la vérité à nos concitoyens. Puisque l'on demande des preuves de probité aux futurs fonctionnaires, nous devons pouvoir en exiger de la part de ceux qui gèrent l'argent public. Chaque internaute est désormais présumé coupable jusqu'a preuve du contraire.

La loi frappera encore plus durement ceux qui "surfent" en père de famille, ignorants qu'ils sont des moyens de sécurisation efficaces. Et pour cause, il n'existe pas de moyens fiables pour sécuriser sa connexion wi-fi. La ligue odebi l'avait démontré à la demande de l'emmission envoyé special. Malheureusement le passage en question à été coupé quatre heures avant la diffusion du reportage. Il est dommage que les telespectateurs soient privés d'une telle demonstration, comment deux membres de la ligue ont, en quelques minutes utilisés un reseau wi-fi soi disant sécurisé.

Le 15 septembre 2009, jour de l'adoption de la loi hadopi, est devenue une date à jamais marqué par l'infamie comme aurait dit F.D. Roosevelt. jour de l'adoption de la loi hadopi
Le 28 janvier 2010 devra consacrer la naissance de l'esprit de resistance. Ce jour prochain, nous devrons montrer à la face du monde que les internautes français ne sont pas prêts à disparaitre dans la nuit et le brouillard sans nous battre.
Le 28 janvier 2010, nous répondrons à la déclaration de guerre qui a été faite. Ils ont refusé le débat démocratique et constructif, c'est donc aux citoyens français que nous poseront les questions suivantes:

-Trouvez vous normal qu'un député condamné pénalement puisse toujours siéger à l'assemblée nationale?
-Trouvez vous normal qu'un député condamné pénalement ne subisse pas automatiquement une peine d'inégilibilité?
-Trouvez vous normal que les députés puissent être menacés par des lobbys financiers?
-Trouvez vous normal que la presomption d'innocence soit abolie dans le domaine de l'internet?
-Trouvez vous normal que des organismes privés soient chargés de la collecte des preuves sur internet?
-Trouvez vous normal que l'internaute n'aie pas la possibilité d'avoir un procès pour les faits prévu par la loi Hadopi?
-Trouvez vous normal que les artistes ne gagnent pas un euros de plus malgré la loi hadopi?
-Trouvez vous normal qu'une ministre mente à l'assemblée nationale?
-Trouvez vous normal que les organismes de gestion de droits d'uateurs refusent d'être inspecté par la cour des comptes?
-Trouvez vous normal que certains labels paient les radios et chaines musicales pour passer leurs artistes, dénigrant ainsi la valeur artistique?
-Trouvez vous normal qu'un artiste soit empeché de mettre sa propre musique en ligne gratuitement?

Certains des réponses à ces questions, nous invitons chaque français à se les poser, à sonder sa conscience afin de savoir si en abandonnant toute idée de liberté au profit d'une pseudo sécurité, nous ne venons pas de perdre les deux.
Ce n'est pas sous les bombes que risque de mourir notre démocratie, mais sous le vote des députés et les applaudissements de l'industrie culturelle.

L'internet est né de la volonté de partage du savoir. La volonté de quelques uns de le transformer en une simple vitrine commerciale supplementaire ne doit pas triompher. Malgré les affirmations mensongères des représentants des industries culturelles, les chiffres officiels montrent que 2009 à encore été une année faste pour les éditeurs de contenus ( record même pour le cinema américain).
Seuls les artistes continuent à être spoliés et le refus du gouvernement francais de leur accorder davantage de place dans la création (refus systematique de tous les amendements allant en ce sens) va encore les fragiliser.
Les vraies artistes sont ceux qui créent, pas ceux qui exploitent la création. Seule une remise à plat des systèmes de collectes et de repartitions des droits d'auteurs peut mettre fin aux inégalités et offrir à chacun le droit de vivre de son travail.



Nous sommes des millions, ils ne pourront tous nous faire taire...

Remerciement à freedoman
https://www.odebi.org/forums/index.php?topic=2145.0;topicseen

Partage