mercredi 16 mars 2011

Pour qui allez-vous voter aux Cantonales ?

Partage

mardi 16 novembre 2010

Maison Noire une page qui se tourne...

Après 7 années hébergé chez Oxito je viens de rapatrier ma Maison Noire sur mon serveur. Mon tout premier domaine sur la toile. C'est en versant une larme d'adieu que je quitte Oxito. Un hébergeur que je recommande pour toutes personnes cherchant à mettre en ligne son propre site ou forum en ayant très peu de connaissance informatique avec un petit budget. Ils offrent des pack d'hébergements accessible à tous avec derrière un service technique dévoué et performant. Bien entendu j'ai eu quelques soucis durant ces 7 ans, mais qui ont été traités très rapidement et dans les meilleurs conditions. Un panel d'administration très simple et très intuitif vous est mis à disposition pour gérer votre domaine dans les meilleurs conditions. Bref, un hébergeur ayant un bon rapport qualité / prix que je vous recommande fortement

Partage

vendredi 1 octobre 2010

[CP Odebi] Neutralité du Net : Réponse à la Commission européenne, et commentaire à l'ARCEP

---------------------------------------------------------------------- Communiqué Odebi 01-10-2010 Neutralité du Net : Réponse à la Commission européenne, et commentaire à l'ARCEP ---------------------------------------------------------------------- La Ligue Odebi vient de faire parvenir sa réponse au questionnaire de la Commission européenne sur la Neutralité du Net. Le concept de Neutralité du Net, en provenance des Etats-Unis, en proie à un intense débat sur le rôle de la FCC dans un contexte de dérégulation qui leur est spécifique, masque une menace sur le respect du secret des correspondances. La problématique cachée est celle de la mutation du réseau internet vers un réseau dit 'NGN' auquel il serait conféré une certaine 'intelligence'. En pratique, cela signifie que les routeurs de ce futur réseau, via un procédé technique d'inspection du contenu des communications (DPI), serait capable d'acheminer ces communications de façon différenciée en fonction de leur contenu. L'objectif des opérateurs est de vendre cet acheminement différencié des communications sous le nom de 'Qualité de services' (QoS) en le présentant comme un gain pour les utilisateurs. En réalité, la QoS n'est d'aucun gain pour les utilisateurs tant que l'infrastructure du réseau a une bande passante suffisante. Cela étant, la QoS ne peut pas non plus faire de miracles, et se substituer à une augmentation de bande passante des réseaux, qui satureront de toutes façons si rien n'est fait, QoS, ou pas. Dès lors, on peut se demander pourquoi les opérateurs investiraient deux fois : une fois dans une nouvelle architecture, et une seconde fois, inéluctablement, dans une augmentation de la bande passante. L'investissement des opérateurs dans cette nouvelle architecture n'a qu'un seul but : augmenter leurs bénéfices, et ce en organisant rationnellement une saturation de la bande passante pour pouvoir justifier la nécessité de la QoS, et donc la facturer aux abonnés. En pratique, ce modèle repose sur le DPI, qui permet d'analyser les contenus échangés par les utilisateurs : cela constitue un viol du secret des correspondances. Utilisée initialement pour défendre les réseaux contre des attaques, la technique de DPI a peu à peu évolué, et permet aujourd'hui de lire l'intégralité des échanges des internautes (y compris le contenu de leur mails au besoin), et va même jusqu'à identifier des comportements par des méthodes statistiques dans le cas où les internautes crypteraient leurs échanges. Cette technologie est totalement inacceptable : les opérateurs doivent traiter les échanges des internautes sans ouvrir les paquets IP, tout comme la poste doit acheminer les lettres sans ouvrir les enveloppes. A ce sujet, la Ligue Odebi s'interroge sur un récent document de l'ARCEP qui tendrait, dans sa présentation, à faire croire au public que le conseil constitutionnel aurait autorisé le DPI, et, partant, le viol du secret des correspondances. Il est donc attendu des éclaircissements sur cette interprétation de l'ARCEP, et une analyse juridique crédible. La Ligue Odebi appelle à une sensibilisation générale sur cette problématique du DPI et du respect du secret des correspondances dans la Société de l'information, en particulier en diffusant les réponses qu'elle a fait parvenir à la commission européenne, et à la Secrétaire d'Etat française chargée de la Prospective et du Développement de l'économie numérique : 1 Réponse commission européenne 2 Réponse secrétariat d'état prospective et développement numérique Voir aussi : Propositions de l'ARCEP __ La Ligue Odebi http://www.odebi.org ----------------------------------------------------------------------

Partage

mercredi 8 septembre 2010

[SPIP] Vos articles ne s'affichent plus ? un correctif disponible

Comme beaucoup d'utilisateur et de développeur de site sous Spip, j'viens de me rendre compte que tout les sites que j'ai mis en place sous spip 2.1 ont perdus la totalité de leurs articles, je ne relèverais pas ce bug introduit depuis cette version :( Bref, un correctif est disponible soit en utilisant le patch ou en modifiant le fichier malicieux :) Je vous invite à vous rendre sur le site de spip pour corriger au plus vite ce cht'y désagrément :)

Cliquez ICI

Partage

mercredi 25 août 2010

Une beta pour le Geckomenu

Je viens de mettre en ligne une version beta du geckomenu en ligne. Pourquoi une version beta ? Et bien parce que cette version permet d'avoir le geckomenu dans son emplacement d'origine c'est à dire dans la barre de menu. Or la version 4 de firefox offre la possibilité de masquer ce menu. Donc plus de geckomenu :( Bref, je suis en train de préparer une version permettant de placer le geckomenu dans la barre de navigation ou dans le menu ;)

>> Télécharger la beta <<

Partage

jeudi 8 juillet 2010

Un moratoire et une loi sur les OGM

Depuis la nuit des temps, les produits de la ruche régalent le palais de ceux qui les consomment et contribuent à leur bien être. Il n?est pas concevable de priver les générations futures de tels bienfaits. De plus, indispensable à la reproduction de nombreuses plantes sauvages et cultivées, l?abeille est garante du maintien de la biodiversité et de la variété de notre alimentation. Or, la culture de plantes OGM en plein champs porterait un coup fatal à l?abeille et à l?apiculture. Une loi sur les OGM sera prochainement soumise au vote du parlement. L?apiculture peut être mise en péril si cette loi ne la prend pas en compte. Pour un moratoire sur les cultures d?OGM en plein champs A l?issue du Grenelle de l?Environnement, le Président de la République a exprimé ses doutes sur les OGM et annoncé la suspension provisoire de la culture commerciale des OGM pesticides. Quelques mois ne suffiront pas à résoudre des questions scientifiques et juridiques aussi pointues. Un moratoire sur la culture d?OGM en plein champs doit être pris, le temps que tous les éléments soient effectivement réunis, permettant de garantir à ceux qui le souhaitent, le droit de produire sans OGM. Prise en compte de l?effet des plantes-pesticides sur la santé des abeilles. La quasi-totalité des plantes OGM cultivées dans le monde se répartissent en deux catégories : celles qui sécrètent leur propre insecticide, et celles qui tolèrent et s?imprègnent d?un herbicide. Il ne s?agit plus alors d?organismes naturels ordinaires, mais bien de « plantes pesticides ». Or, les pesticides commercialisés en tant que tels sont classés comme produits dangereux, et font l?objet d?une procédure d?homologation stricte assortie de nombreux tests, notamment concernant leur innocuité vis à vis des abeilles. Il est donc impératif que la future loi impose aux plantes OGM de passer par le crible de ces mêmes procédures avant toute autorisation de cultures et de commercialisation. Garantir le libre exercice de l?apiculture Les abeilles butinent jusqu?à plusieurs kilomètres autour de leurs ruches et transportent librement les grains de pollens de fleurs en fleurs. Or, ces grains sont les porteurs des gènes, naturels ou modifiés. Toute coexistence de cultures OGM et de cultures conventionnelles ou biologiques conduit inévitablement à la contamination des secondes par les premières. Aujourd?hui, de crainte de voir leurs cultures ainsi contaminées, de nombreux agriculteurs qui veulent produire sans OGM annoncent qu?ils n?accepteront plus de ruches sur ou à proximité de leurs exploitations. Nous ne pouvons accepter que des pans entiers du territoire se vident ainsi de ces indispensables insectes pollinisateurs, il en va de la préservation et du maintien de la biodiversité. Il est donc impératif que des dispositions de la loi protègent de toute contamination les agriculteurs qui veulent produire sans OGM, tout en préservant le libre exercice de l?apiculture. Garantir le droit de produire du pollen sans OGM Le pollen fait aussi l?objet d?une récolte spécifique, il fait partie de ces produits naturels pleins de vertus bienfaisantes, que l?abeille met à la disposition de l?homme. La coexistence de cultures OGM et de ruches entraînerait à coup sûr une contamination par les plantes OGM de ce pollen produit par l?apiculture. Il est donc impératif que la loi garantisse aux apiculteurs le droit de produire du pollen sans OGM.

Oui je partage les inquiétudes des apiculteurs sur le contenu de la future loi sur les OGM et demande un moratoire. Je soutiens et porte leurs revendications aux parlementaires de ma circonscription pour qu?ils veillent à ce que cette loi protége l?apiculture,la biodiversité ainsi que notre avenir. Je serai vigilant(e) à leurs prises de positions dans les votes à venir.

Partage

mercredi 30 juin 2010

Pétition pour une radio publique

Je relais cette pétition qui est importante à mes yeux, et que je viens de signé ;)

POUR UNE RADIO PUBLIQUE INDEPENDANTE

Nous, auditeurs-trices et salarié-e-s de Radio France (France INTER, France INFO, France BLEU et ses 42 locales, France CULTURE, France MUSIQUE, LE MOUV?, FIP) refusons la main mise du pouvoir en place sur les antennes de la radio publique. Nous, auditeurs-trices et salarié-es sommes attaché-e-s aux valeurs qui ont bâti la radio de service public.

Et demandons le retour sur l?antenne des chroniques de Didier Porte et Stéphane Guillon dans la matinale de France Inter et dans l?émission le fou du roi.

Les suppressions injustifiées d?émissions, les licenciements sans ménagement de producteurs-trices et de chroniqueurs-euses dont ceux de Didier Porte et Stéphane Guillon sont les plus symboliques, mettent en évidence la mission confiée par Nicolas Sarkozy à la direction de Radio France : transformer les antennes de la Radio Publique en machine de guerre électorale à son profit. Les antennes de la radio de service public sont celles de tous les citoyen-nes et non pas la propriété d?un clan. Nous exigeons : - Le respect et la garantie de la liberté d?expression, de l?indépendance des programmes et de l?information sur les radios de service public. - Le respect du travail des rédactions de Radio France. - Le droit à l?impertinence, à la différence. - Des propositions professionnelles réelles et sérieuses pour les producteurs-trices écarté-e-s des antennes de Radio France .

>> Signer la pétition <<

Partage

dimanche 27 juin 2010

Désormais l'astuce pour migrer de DotClear 2.2 à Wordpress 3.0

Voilà après mis à jour mon blog dotclear sur la dernière version qui va sortir, que je n'ai pas plus trouvé amélioré. Bien que je sais qu'ils avaient annoncés peu d'amélioration visuelle. J'me suis laissé tenter par la nouvelle monture de WP 3.0 , qui franchement est un sacré bijoux. Surtout quand je me rappel de l'ancienne interface, la 2.x.x . Bref, voici comment migrer de dotclear 2.x vers WP 3.0 :
  • Dans un premier temps, il vous faut installer WP sur votre ftp, par exemple dans un dossier nommé /wp en utilisant la même base de données ( ou pas ;) ) . Personnellement, j'ai préféré utiliser la même base.
  • Dès que l'installation est terminé, je vous invite à aller chercher cet outil qui va vous permettre de récupérer tout votre contenu de DotClear.

>> Convertisseur dc22wp2 <<

  • Vous dézippez l?archive et copier le fichier dotclear2.php sur votre serveur hébergeant dans le répertoire wordpress/wp-admin/import/
  • Vérifiez bien que les répertoire /wordpress et /wordpress/wp-content soit accessible en écriture par votre serveur web.
  • Il vous faut alors vous connecter sur l?interface d?administration WordPress.
  • Puis vous vous dirigez dans Outils > Importer pour y selectionner Dotclear2.
  • L?assistant vous demandera les paramètres de votre base de données DotClear 2 pour réaliser le transfert vers la base de données WordPress.
  • Et vous lancez la procédure.
  • A savoir, j'ai eu quelques bugs, mais rien qu'en forçant les étapes de la migration, ça passe nikel ( sauf les liens ).
  • Une fois la migration terminée, vous devez retrouver tous vos articles, commentaires et catégories dans votre interface de WordPress.
  • Maintenant, il vous faut tout simplement aller sur DotClear, dans l'administration et changer l'url de base pour l'archiver le temps de vérification ou de nostalgie. Par exemple, je l'avais mis dans un dossier /archives.
  • Vous pouvez désormais, déplacer tout les fichiers / dossiers de DotClear dans le dossier /archives. Sauf les dossiers /images et /public vous évitant de perdre votre bibliothèque de média ;)
  • Il vous reste à réalisez la même démarche pour WordPress, sauf que là vous mettez directement la racine de votre serveur web.
  • Puis vous déplacez tout le dossier WordPress à la racine de votre ftp.
Et roulé ;) Cht'y big Up à bitonio pour ce cht'y outil ;)

Partage

vendredi 4 juin 2010

Communiqué Odebi 03-06-2010 :: Bal des faux-cul dans la branlosphère : à qui profite le crime? Avec la Licence globale, Zac n'aurait pas été poursuivi.

Étant donnée l'agitation d'une certaine blogotwittosphère à la suite d'un billet d'un transfuge de la Ligue Odebi au sujet de l'affaire Wawamania, une mise au point s'impose :

Primo, oui, Zac s'est fait toper, et oui il a gagné de l'argent en travaillant sur une board. C'est évident, et tout le monde le sait très bien depuis le départ. Ce qui est en revanche étrange -à première vue- c'est que certains s'en étonnent...

Cela étant, il est apparu qu'un groupuscule estime, et tente de convaincre, que Zac serait le "mauvais martyr" de la "Cause" anti-hadopi, et a ensuite man?uvré, entre autre pour ériger le transfuge, qui fait depuis quelques ménages pour la Quadrature, en "bon martyr", profitant du ddos dont ce dernier a fait les frais, ainsi d'ailleurs et par effet de bord qu'un certains nombre de sites de ses propres clients.

Le twittogroupuscule a ensuite décrété que la Ligue et le PP devaient condamner cette lâche agression, "atteinte à la liberté d'expression", sous peine "d'être fichu". Décret tout simplement ridicule, dès lors qu'au moment même où le groupuscule faisait naître son "martyr du ddos" via la cuicuisphère, ce dernier menaçait publiquement de représailles suédoises, voire en privé de façon beaucoup plus explicite, ce qu'il aura peut-être le courage de confirmer. Le Tarif syndical de la riposte est connu : cent fois la bande sucée. Le "bon martyr" a donc deux poids et deux mesures : <a href=https://www.odebi.org/documents/Lesddoscpasbien.pdf>L'opération Baylout</a> l'amuse beaucoup, en revanche manger cette médecine l'amuse moins.

Concernant le billet initial du transfuge, qui se présentait comme une "enquête en une nuit" sur wawamania, son peu de sérieux a très vite été dénoncé sur  <a href=http://www.wareziens.info/forums/viewtopic.php?pid=18769#p18769>wareziens.info</a> : des preuves qui n'en sont pas, ou que n'importe qui aurait pu forger à coup de pastebin. Dans cette affaire, où la police et la justice font leur travail, il est assez symptomatique de voir des blogueurs, comme Epelboin par exemple, jouer les supplétifs zélés des forces de l'ordre en tentant de démontrer à partir de statistiques de traffic que Zac aurait gagné des sommes considérables. Cela étant, le nouvelobs a <a href=http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/vu-sur-le-web/20100602.OBS4897/l-affaire-wawa-mania-enflamme-la-communaute-anti-hadopi.html>publié des informations</a> infirmant ces élucubrations, et confirmant les informations dont la Ligue disposait depuis le départ. Ces enquêtes citoyennes parallèles publiées par une poignée de blogueurs zélés ont des relents inquiétants, et leurs médiatisations visent entre autres à influencer le procès en cours.

On assiste à l'éclosion d'un discours schizoïde : les ddoss genre baylout, pour défendre the pirate bay sont acceptables, le ddos contre le transfuge non. Les gains de tpb sont acceptables, ceux de zac non. A cet instant, l'idéologie entre en jeu : tpb sont de nobles pirates avec une vision politique donc un financement "propre", quant à Zac, il se ferait de l'argent, mais n'aurait pas le droit d'avoir sa vision politique ou une quelconque idéologie. Cette arrogance du groupuscule, qui se croit en position d'octroyer à tel ou tel le droit d'avoir une réflexion politique, met en évidence une pensée groupale dissociée de la réalité.

Ce positionnement est d'une grande lâcheté, et d'une grande hypocrisie au regard de la situation globale. Lâcher Zac est un acte d'une rare inélégance, au service qui plus est d'une man?uvre politique peu glorieuse.Vous êtes tous des pirates. ça c'est la réalité. On feindrait tout à coup de s'apercevoir que les échanges de contenus nécessitent des machines, de la bande passante et des gens pour les gérer, et donc de l'argent? Et Zac serait un vilain receleur? Mais d'où vient l'argent au départ, si ce n'est de _vos_visites, qui permettent des revenus publicitaires? Lâcher Zac, c'est en faire un bouc émissaire de _vos_ actes.



Dans ces conditions, tenter d'en faire le "mauvais" martyr de la "Cause" anti-hadopi ne tient pas la route une seconde : le cheval de bataille de cette "Cause" est en particulier la licence globale. Or si la licence globale avait été mise en place, la rémunération du travail de Zac aurait été parfaitement légale. Jamais aucun projet (publié) de licence globale n'a spécifié le contraire.

Merci au supplétif des forces de l'ordre Epelboin de nous rappeler à cette occasion que Stallman a aussi pris position pour la licence globale : cela va nous permettre d'approfondir cette problématique. Stallman est le seul à ce jour, avec la Ligue, à avoir compris, ou en tous cas exprimé, qu'un tel système de licence pouvait mener au filtrage des contenus : lui propose dans sa version du mécénat global que ce soient les internautes qui <a href=http://www.ilv-bibliotheca.net/pdf_ebook_gratuit/la_bataille_hadopi_-_version_bronze.pdf>paient le filtrage</a> en alternative à la licence,  nous, nous sommes opposés au déploiement d'infrastructures de filtrage sur Internet.

Venons-en à la man?uvre politique. On aura constaté les tentatives d'analyse politique plus ou moins désopilantes, que ce soit chez Epelboin, ou chez Numérama, ou ailleurs : les quolibets néo-McCarthystes fusent : "Néocommuniste", "Anarchiste"," Ultragauche", "petit livre rouge de la Ligue Odebi".... on n'a pas eu droit à "Sale Stal", ça aurait trahi l'origine de la chose.

On peut critiquer les guerres internes des boards pour mieux les déssouder, la réalité est que ça ne vaut pas mieux du côté des assos et des politiques. Car le problème dans le fond est bien là : il y a en gros d'un côté des assos "propres sur elles" ayant choisi, ou persistant dans, la lutte institutionnelle, en particulier en travaillant avec des parlementaires socialistes. De l'autre côté, des organisations comme la Ligue Odebi, qui a beaucoup donné à ce jeu, ne croient plus à cette forme de lutte d'une part, et n'ont jamais hésité à "claquer" les politiques qui le méritaient, quel que soit leur bord politique, et y compris le PS. Bref, des organisations qui dérangent.

On aura remarqué dès le départ de cette affaire la constance avec laquelle la <a href=http://www.odebi.org/>Ligue ODEBI</a> et le <a href=http://www.partipirate.org/>Parti Pirate</a> ont été visés. Sous la moquette quelques gugusses s'agitent depuis un moment déjà pour tenter d'exploser le PP, et d'en créer un autre à la place, sous contrôle cette fois. On a même vu des twitts crier victoire un peu vite : "le PP explose en vol"... Le tout, Ô magie, à quelques jours de l'Assemblée Générale du PartiPirate. Du côté de chez Odebi, on a l'habitude de ce type de man?uvre et autres noyautages, et, oui, on a le nettoyage assez "stal" : Odebi ne couche avec aucun parti.

Voilà dans le fond pourquoi ce salaud de Zac doit payer : pour permettre le nettoyage de la scène associative.

A qui profite le crime, et qui est le salaud dans l'histoire?  

http://www.odebi.org/content/communiqu%C3%A9-odebi-03-06-2010-bal-des-faux-cul-dans-la-branlosph%C3%A8re-%C3%A0-qui-profite-le-crime-ave

Partage

vendredi 28 mai 2010

Le Vrai S...

[dailymotion clip_id="x72d4" width="800" height="525"]

Partage

lundi 17 mai 2010

La Saga continue dans le monde de la vidéo libre, voici Sintel

[youtube clip_id="HOfdboHvshg" width="820" height="525"]

Partage

lundi 10 mai 2010

Lettre ouverte de la Ligue Odebi et de SOS Internaute pour le FAI

Bonjour,

En tant qu'organisations de défense des droits et libertés dans la société de l'information et d'aide technique et juridique des usagers de l'internet, nous souhaiterions que vous nous communiquiez un certain nombre de détails concernant votre gestion des données émises ou reçues par vos abonnés sur votre réseau.
Vous pourrez nous adresser vos réponses par email à Odebi ,avant le 21 mai 2010 ,ce délai dépassé nous considèrerons que vous ne tenez pas à répondre à ces questions .

Depuis quelques années, de nombreuses lois* ont été promulguées, à la suite de débats souvent animés :
A la suite du 11 septembre, dans la panique, il a été imposé aux fournisseurs d'accès de conserver les données de connexions de leurs abonnés, ce qui est souvent perçu comme une mise sur écoute préventive de l'ensemble des internautes. Les lois anti-terroristes ultérieures ont par ailleurs reconduit ou pérennisé des mesures de surveillance qui ne devaient être que temporaires et exceptionnelles.

Parallèlement à cette pression anti-terroriste, les industries culturelles ont aussi exercé des pressions sur plusieurs textes (LCEN, Dadvsi, hadopi), menant à des mesures de surveillance et de répression à notre sens inadaptées, irréalistes et disproportionnées.

La situation globale résultant de ces évolutions législatives suscite de nombreuses inquiétudes ou interrogations, qui font qu'il serait opportun que vous répondiez à ces quelques questions :

1 ) En matière de conservation des données de connexion : pouvez-vous nous indiquer en pratique quelles sont concrètement les données que vous enregistrez pour les différentes utilisations possibles de l'accès à votre réseau ?

2 ) Dans le cas où la conservation de ces données n'est pas nécessaire à la facturation ou à la gestion du
réseau, pouvez-vous indiquer le coût réel de ces procédures de conservation, voire de
communication aux autorités judiciaires ou aux organismes chargés de la lutte anti-terroriste?

3 ) Avez-vous déjà reçu, à des fins de test, de la part des autorités idoines, un quelconque "logiciel de sécurisation de l'accès" tel que prévu par l'hadopi? Si oui quel est votre jugement technique sur le niveau de fiabilité ou la possibilité réelle de déploiement de cet hypothétique outil?

4 ) Avez-vous procédé ou procédez-vous actuellement à des essais de filtrage de nature à interdire l'accès à des contenus, et si oui, lesquels, et selon quels procédés?

De façon prospective, dans le cadre du débat sur la neutralité du net qui gagne actuellement la France, il nous semble important de connaître vos pratiques en matière de qualité de service et de gestion de trafic réseau, ce qui nous amène à des questions plus techniques :

5 ) Êtes-vous amenés à bloquer ou réduire le débit pour des applications ou des sites particuliers (p2p ou youtube par exemple)? Interdisez-vous l'accès à des serveurs smtp situés sur d'autres réseaux?

6 ) Êtes-vous amenés à utiliser des informations situées à l'intérieur des paquets IP? Autrement dit, votre activité de routage et d'acheminement prend-elle en compte les protocoles supérieurs à IP? Si oui dans quels cas, et pour quelles raisons?
Si vous faites du Deep Packet Inspection, jusqu'où allez-vous? Vous arrive-t-il de devoir aller à la charge finale (utile) des paquets? Si oui, pour quelles raisons pratiques ?

7 ) Dans le cas où les utilisateurs cryptent leurs communications, vos systèmes de DPI sont-ils configurés pour déceler des patterns comportementaux via des processus heuristiques de façon à déterminer les usages des abonnés? Enregistrez-vous des données, ne serait-ce que statistiques lors de ces opérations d'inspection? Le cas échéant, communiquez-vous ce type de données à des tiers à des fins de publicité ciblée?

Enfin, de façon plus générale, nous souhaiterions connaître vos avis, votre politique, et éventuellement vos valeurs éthiques en ce qui concerne tant la vie privée et la confidentialité sur Internet, que la liberté d'expression et d'information, relativement aux textes promulgués depuis 2001 d'une part, et au débat naissant sur la neutralité des fournisseurs d'accès d'autre part.

Il ne fait nul doute que la communication de ces informations au public soit de nature à enrichir les débats sur la « neutralité du net », sachant que la confiance des abonnés est un facteur incontournable à prendre en compte lors de toute évolution technologique ou législative.

En vous remerciant pour votre transparence et votre collaboration,

La Ligue Odebi,
http://www.odebi.org/
SOS Internautes,
http://www.sosinternautes.org/asso/buts.php

*loi n°2001-1062 du 15 novembre 2001 relative à la sécurité quotidienne, n°2003-239 du 18 mars 2003 pour la sécurité intérieure, n°2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique, n° 2004-669 du 9 juillet 2004 relative aux communications électroniques et aux services de communication audiovisuelle, n°2006-64 du 23 janvier 2006 relative à la lutte contre le terrorisme et portant dispositions diverses relatives à la sécurité et aux contrôles frontaliers, n°2006-961 du 1 août 2006 relative au droit d'auteur et aux droits voisins dans la société de l'information, n° 2008-1245 du 1er décembre 2008 visant à prolonger l'application des articles 3, 6 et 9 de la loi n° 2006-64, n° 2009-669 du 12 juin 2009 favorisant la diffusion et la protection de la création sur internet, n° 2009-1311 du 28 octobre 2009 relative à la protection pénale de la propriété littéraire et artistique sur internet.

Partage

mercredi 28 avril 2010

Neufbox4.org viens d'annoncer publication par SFR du code source de sa Neufbox en version 2.1.5

Efixo a mis en place un repository Subversion permettant de récupérer les sources du firmware 2.1.5 de la neufbox 4, ainsi qu?un Trac permettant de visualiser les sources en ligne, et comprenant un wiki qui pour la documentation de l?API REST.

Des sources étaient déjà disponibles, mais c?était une archive contenant des sources qui ne permettaient pas de recompiler un firmware identique au firmware d?origine.

Et la bonne nouvelle, c?est qu?on va retrouver un système de compilation connu et apprécié : OpenWrt !

Il est désormais possible de recompiler le firmware de la neufbox à l?identique pour ensuite reflasher sa neufbox (il est fortement conseillé d?acheter une neufbox dans le commerce avant de la bidouiller, au lieu de modifier sa neufbox en location).

Pour récupérer les sources et recompiler le firmware :

svn co http://svn.efixo.net/trunk/ neufbox
 cd neufbox/
 make nb4-main


Comme vous pourrez le constater, les sources des pilotes propriétaires Broadcom et des outils propriétaires Efixo ne sont pas disponibles. Ces binaires sont récupérés lors du processus de compilation et intégrés au firmware, ce qui permet de garder les fonctionnalités du firmware d?origine (téléphonie, TV,?).

En revanche, comme les sources des logiciels libres utilisés sont fournies, cela permet de modifier et d?intégrer diverses fonctionnalités non présentes d?origine.

Retrouver l?article original sur neufbox4.org

Partage

mercredi 14 avril 2010

la Déclaration de Wellington est disponible en français

Cette décla­ra­tion for­mule des points essen­tiels tou­chant à l?ACTA :

  • trans­pa­rence néces­saire
  • vali­dité et base du pro­gramme ?
  • place des droits sou­ve­rains et res­pect des inté­rêts indi­vi­duels, de l?inté­rêt public

La ligue Odebi invite tous les citoyens de signer cette décla­ra­tion : pour le res­pect de nos liber­tés, sur inter­net comme dans la vie non vir­tuelle, pour le res­pect des droits des peu­ples du tiers-monde, qui ris­quent d?être dura­ble­ment sac­ca­gés au pas­sage.

>> Signez la Pétition <<


La pétition : http://www.gopetition.com/online/35443.html
La traduction de la Déclaration de Wellington : http://www.numerama.com/magazine/15479-acta-signez-la-declaration-de-wellington-maintenant-traduite-en-francais.html

Partage

dimanche 11 avril 2010

libtool: link: cannot find the library `/usr/lib64/libGL.la

Suite à la mise à jour de ma Gentoo j'ai rencontré ce soucis de librairie.

libtool: link: cannot find the library `/usr/lib64/libGL.la' or
unhandled argument `/usr/lib64/libGL.la

Pour le corriger il suffit d'installer lafilefixer 

emerge lafilefixer

Puis de reconstruire l'index :

lafilefixer --justfixit

Partage

dimanche 4 avril 2010

Liste de 38 script Mootools

Slimbox
BarackSlideshow
Slideshow
PathFusion : multibox
SqueezeBox ? Expandable Lightbox
MediaBox
Javascript Image Gallery Using Mootools (part 2)
Sliding Tabs
Mootabs
SimpleTabs ? Unobtrusive Tabs + Ajax
FormCheck
fValidator
ForMoo ? Form Tools for Mootools
MOOdalBox ? an HTML Lightbox
Javascript Fisheye Example
FancyUpload ? Swiff meets Ajax
UI TESTS :: Drop Menu
ddmenu
Fancy Menu
Mootools :: Drop Menu example
UvumiTools drop down menu
Drop Down Menu
MenuMatic ? Drop Down Menu
PathFusion : image menu
Calendar (date picker)
Unobtrusive JavaScript date-picker widgit
Another date picker
wysiwyg ? mootools
Pathfusion ? Sortable table
Mootable
Reflection.js
Autocompleter
Tipsx3
Mootools Split Panes
iCarousel
MooSocialize
Rounded Corners

source

Partage

jeudi 28 janvier 2010

C Day est lancée

Chose promise chose due : mobilisation de l'armée numérique pour le lancement de l'opération Casseroles Day (C-DAY).

Jeudi 28 janvier 2010, la Ligue Odebi publie les casseroles des députés ayant voté pour hadopi sur le site http://casseroles.odebi.org/ .

La ligue ODEBI compte sur la totalité des membres de son armée numérique et leur demande de diffuser massivement l'action tout au long de cette journée. Contrairement à nos traditionnelles actions BBQ il ne s'agit pas ici de s'en prendre à quelques sites de personnalités soutenant la loi HADOPI mais de mener une action d'information auprès du plus grand nombre possible d'internautes.

La ligue demande à l'ensemble de ses soutiens de relayer les casseroles sur leurs sites, blogs, forums, facebook, twitter ..etc.. .
Nous diffusons dans un widget intégrable à votre site web [1], ainsi qu'une liste de sources mettant la lumière sur ceux qui ont promus un projet liberticide baptisé Hadopi.

Enfin la Ligue ODEBI appelle tous les internautes à défendre leurs droits par une manifestation géante sur l'ensemble des espaces de communication sur le web. Il faut se préparer à une prise de contrôle démocratique et massive des forums, facebooks, blogs, twitter des ennemis de nos libertés :
maisons de disques, artistes engagés contre les droits des internautes, sites UMP, sites des partisans de la riposte graduée....

Nous comptons sur vous pour que cette action laisse des traces. Que nos politiciens se rendent enfin compte de ce qu'est l'internet, un espace d'échange, d'information et de mobilisation. Internet bouge, vit, agit et réagit quand on lui marche dessus.

Hadopi, Loppsi, ACTA, Basta Mobilisons nous !

Attention, les casseroles concernent des articles de presse. Nous appelons les internautes à être vigilants quant aux éventuels recours intentés par les personnes citées dans la liste sur les sujets traités par les articles.
En aucun cas nous ne nous prononçons sur la réalité et la teneur des articles sur lesquels nous pointons et ne préjugeons ni ne jugeons aucunement de la qualité ni des actions futures des personnes citées dans
cette revue de presse. Ainsi, afin d'éviter tout "retour de bâton", nous demandons aux internautes de les diffuser, mais sans oublier que tout jugement personnel doit être posé sous forme de question, pour laisser une place au doute. La diffamation n'est pas pardonnée.

[1] http://www.odebi.org/forums/index.php/topic,2575.0.html
http://casseroles.odebi.org/
http://casseroles.odebi.org/widget/2/

Partage

mardi 22 décembre 2009

La Ligue appelle à une protestation massive le 28 janvier 2010 contre les ennemis de nos libertés.

Alors que la LOPPSI arrive en janvier,qu'HADOPI se met en place progressivement et que les gouvernements du monde entier complotent pour le filtrage d'internet avec l'ACTA, la Ligue arrive à la conclusion évidente que l'époque des discussions constructives est close.

La Ligue ODEBI appelle donc les internautes à défendre leurs droits sur Internet le Mercredi 28 janvier 2010 dès 21h00 par une manifestation géante sur l'ensemble des espaces de communication sur le web.

L'armée numérique a reçu comme ordre de se préparer à une prise de contrôle démocratique et massive des forums, facebooks, blogs, twitter des ennemis de nos libertés : maisons de disques, artistes engagés contre les droits des internautes, sites UMP, sites des partisans de la riposte graduée....

A cette occasion, les internautes sont invités à publier sur ces espaces de communication ennemis les éléments qui tendent à prouver que nous vivons dans une médiocratie rongée par la corruption morale de notre personnel politique.

Ce "Casserole DAY" sera donc consacré au rappel des pédigrées des députés UMP ayant voté pour HADOPI comme nous l'avions promis avant le vote de la loi mais aussi à rappeler les contradictions des argumentaires populistes des gouvernements européens qui entendent imposer le filtrage de l'internet comme en Chine.

Par extension, nous appelons tous les citoyens à devenir des surveillants pointilleux des divagations de leur personnel politique en utilisant internet comme caisse de résonance de leurs fausses promesses et de leurs ennuis judiciaires afin de leur rappeler que les arguments démagogues et populistes peuvent aussi se retourner contre eux.

A manier des symboles trop lourds on finit par céder sous leur poids.

Nous encourageons donc tous les internautes à publier sur leurs blogs, pages personnelles, twitter, pages facebook toutes les informations nécessaires à un assainissement de notre vie politique en dénonçant publiquement et massivement les personnels politiques corrompus.

Nous appelons tous les citoyens à utiliser leurs téléphones portables, appareils photos, et autres matériels électroniques pour filmer et photographier notre personnel politique et à publier ces éléments quand des indices de faux discours apparaissent et "ne faisant plus de quartier". Leur vie en dehors des enceintes de la république doit devenir un enfer médiatique.

Nous appelons à libaniser Internet avant la mise en place des lois les plus liberticides existantes en France depuis 50 ans en diffusant massivement les connaissances d'utilisation des logiciels P2P cryptés, la cryptographie et autres méthodes ou outils visant à rendre anonyme le surf sur Internet.

Nous appelons les parents à refuser toute propagande scolaire autour de la défense des droits d'auteur et appelons les enseignants à refuser toute directive gouvernementale sur le sujet.

Nous appelons les syndicats de policiers et la gendarmerie à refuser la privatisation des fonctions de police que sont la LOPPSI et l'HADOPI par tous les moyens légaux à leur disposition.

Nous appelons les syndicats de magistrats à refuser et protester contre les lois iniques que le gouvernement entend faire passer en affirmant dans leur jurisprudence à venir le caractère inaliénable de nos droits fondamentaux.

Tous les internautes concernés par nos libertés durement attaquées par un gouvernement aux ordres de lobbys puissants qui entendent piétiner notre démocratie peuvent nous rejoindre d'ici le 28 janvier 2010 au sein de l'armée numérique :

http://www.armee-numerique.com

La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1793. article 35 : « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l?insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».

Partage

mardi 15 décembre 2009

Internaute, lève toi!

La ligue odebi vous présente ses meilleures voeux pour l'année 2010. Et pour qu'elle soit encore meilleure, nous allons mettre un coup de balai dans le petit monde bien douillet des députés français.

Alors que les français se serrent la ceinture pour faire face à la crise, certains se gargarisent d'une lois qui criminalise les internautes. Nombreux sont les experts et les professionels qui ont démontrés l'inneficacité et surtout la dangerosité de cette loi (risque de condamnation d'innocents car il est impossible de sécuriser totalement un reseau Wi-fi notamment). Pourtant, écoutant la douce voix des lobbys de l'industrie culturelle, la plupart des députés de la majorité présidentielle ont votés pour la loi Hadopi.

Oubliant qu'ils sont les élus du peuple et non ceux d'un parti, ils ont bafoué leur mission de représentation au non d'une soi disant morale. Afin de prouver que la morale n'est pas du coté que l'on croit, la ligue odebi publiera une liste non exhaustive des condamnations judiciaires, abus et autres faits des députés ayant votés en faveur des lois hadopi.

Puisqu'ils ont voulus enterrer les principes fondateurs de notre république sous le velours du parlement, nous devons la vérité à nos concitoyens. Puisque l'on demande des preuves de probité aux futurs fonctionnaires, nous devons pouvoir en exiger de la part de ceux qui gèrent l'argent public. Chaque internaute est désormais présumé coupable jusqu'a preuve du contraire.

La loi frappera encore plus durement ceux qui "surfent" en père de famille, ignorants qu'ils sont des moyens de sécurisation efficaces. Et pour cause, il n'existe pas de moyens fiables pour sécuriser sa connexion wi-fi. La ligue odebi l'avait démontré à la demande de l'emmission envoyé special. Malheureusement le passage en question à été coupé quatre heures avant la diffusion du reportage. Il est dommage que les telespectateurs soient privés d'une telle demonstration, comment deux membres de la ligue ont, en quelques minutes utilisés un reseau wi-fi soi disant sécurisé.

Le 15 septembre 2009, jour de l'adoption de la loi hadopi, est devenue une date à jamais marqué par l'infamie comme aurait dit F.D. Roosevelt. jour de l'adoption de la loi hadopi
Le 28 janvier 2010 devra consacrer la naissance de l'esprit de resistance. Ce jour prochain, nous devrons montrer à la face du monde que les internautes français ne sont pas prêts à disparaitre dans la nuit et le brouillard sans nous battre.
Le 28 janvier 2010, nous répondrons à la déclaration de guerre qui a été faite. Ils ont refusé le débat démocratique et constructif, c'est donc aux citoyens français que nous poseront les questions suivantes:

-Trouvez vous normal qu'un député condamné pénalement puisse toujours siéger à l'assemblée nationale?
-Trouvez vous normal qu'un député condamné pénalement ne subisse pas automatiquement une peine d'inégilibilité?
-Trouvez vous normal que les députés puissent être menacés par des lobbys financiers?
-Trouvez vous normal que la presomption d'innocence soit abolie dans le domaine de l'internet?
-Trouvez vous normal que des organismes privés soient chargés de la collecte des preuves sur internet?
-Trouvez vous normal que l'internaute n'aie pas la possibilité d'avoir un procès pour les faits prévu par la loi Hadopi?
-Trouvez vous normal que les artistes ne gagnent pas un euros de plus malgré la loi hadopi?
-Trouvez vous normal qu'une ministre mente à l'assemblée nationale?
-Trouvez vous normal que les organismes de gestion de droits d'uateurs refusent d'être inspecté par la cour des comptes?
-Trouvez vous normal que certains labels paient les radios et chaines musicales pour passer leurs artistes, dénigrant ainsi la valeur artistique?
-Trouvez vous normal qu'un artiste soit empeché de mettre sa propre musique en ligne gratuitement?

Certains des réponses à ces questions, nous invitons chaque français à se les poser, à sonder sa conscience afin de savoir si en abandonnant toute idée de liberté au profit d'une pseudo sécurité, nous ne venons pas de perdre les deux.
Ce n'est pas sous les bombes que risque de mourir notre démocratie, mais sous le vote des députés et les applaudissements de l'industrie culturelle.

L'internet est né de la volonté de partage du savoir. La volonté de quelques uns de le transformer en une simple vitrine commerciale supplementaire ne doit pas triompher. Malgré les affirmations mensongères des représentants des industries culturelles, les chiffres officiels montrent que 2009 à encore été une année faste pour les éditeurs de contenus ( record même pour le cinema américain).
Seuls les artistes continuent à être spoliés et le refus du gouvernement francais de leur accorder davantage de place dans la création (refus systematique de tous les amendements allant en ce sens) va encore les fragiliser.
Les vraies artistes sont ceux qui créent, pas ceux qui exploitent la création. Seule une remise à plat des systèmes de collectes et de repartitions des droits d'auteurs peut mettre fin aux inégalités et offrir à chacun le droit de vivre de son travail.



Nous sommes des millions, ils ne pourront tous nous faire taire...

Remerciement à freedoman
https://www.odebi.org/forums/index.php?topic=2145.0;topicseen

Partage

dimanche 29 novembre 2009

FIche toi toi-même

La nouvelle drogue du moment :(

Partage

- page 3 de 8 -